Actualités

Mgr Théophile NARE explique le mystère de Noël

Comme partout dans le monde, l’on a célébré la fête de Noël aussi à Kaya, ces 24 et 25 décembre 2021 dans la ferveur et ce malgré les crises sécuritaire et sanitaire qui prévalent.


La belle chèche de la cathédrale de Kaya

Ainsi que le veut la tradition de l’Église, Mgr Théophile NARE, évêque de Kaya, a présidé la messe de la nuit de Noël dans sa cathédrale de Kaya. Une église-cathédrale bien astiquée et merveilleusement décorée pour la circonstance et qui constituait bien entendu, le point de convergence d’une grande affluence humaine. Situation obligeant, l’on voyait les éléments des forces de sécurité, mobilisés pour la quiétude des fidèles venus célébrer le petit Jésus.


Mgr Théophile pendant son homélie

Noël, une fête qui marque la fin de quatre semaines de préparation et de conversion à travers la prière et le partage. Un motif d’action de grâce à Dieu qui nous donne de célébrer cette solennité de Noël cette année encore. Il convient pour cela, de demander à Dieu d’illuminer notre vie par la lumière du mystère de l’Incarnation afin que ce mystère pénètre toute notre vie et la transforme profondément et entièrement. C’est, du reste, le message du père de la famille, Mgr Théophile NARE qui, dans son homélie, a invité les fidèles à la vie d’amour et d’humilité, de paix, de solidarité et de partage, qui sont les multiples facettes du mystère de Noël qui est célébré chaque année.


Une vue des fidèles

« Noël, un mystère d’humilité du fils de Dieu qui choisit de venir parmi nous sous la forme d’un enfant. Un enfant, que pouvez-vous trouver de plus fragile, de plus dépendant et de plus faible », s’est interrogé Mgr qui, après avoir exhorté les fidèles à la lumière de ce mystère, les a invités à l’humilité. Il fera de même pour les autres points que sont les mystères d’amour, de réconciliation, de paix et de solidarité. Et comme il fallait s’y attendre, il a terminé son exhortation par un appel à la solidarité. Solidarité envers les personnes déplacées internes, qui constituent l’image même du fils de Dieu, le jour de sa naissance.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
 
 CONTACT

Diocèse de Kaya
BP : 169, Kaya
BURKINA FASO