Actualités

Messe d’action de grâce en différé

Le dimanche 5 septembre 2021, l’église du Centre Diocésain de Yitaorê de Kaya, a servi de cadre pour une célébration de messe d’action de grâce d’ordination et de vœux. Les élus du jour étaient l’abbé Hermann BAMOGO (ordonné le 3 octobre 2020) et des sœurs Emilienne BAMOGO (Notre Dame de la Trinité, ayant fait ses vœux perpétuels en octobre 2020, à Atakpamé au Togo), Blandine BAMOGO (NDPS, vœux perpétuels à Sââba, 28 août 2020) et Léa BAMOGO (NDPS, vœux perpétuels à Sââba, 28 août 2021). Une messe d’action de grâce célébrée donc en différé, à cause de la situation sécuritaire et sanitaire.


La messe a été présidée par l’abbé Hermann BAMOGO

Si l’église de Yitaorê a été choisie pour accueillir l’événement, c’est parce qu’elle accueille les fidèles des paroisses de Dablo et de Barssalogho ayant fui les attaques terroristes et dont sont issus les élus du jour. Présidée par le jeune prêtre, l’abbé Hermann BAMOGO, la messe a connu une présence massive des prêtres et des religieuses, et aussi celle du père évêque, Mgr Théophile NARE.
Dans son homélie de circonstance, l’abbé Roger BAMOGO, aumônier et curé de la paroisse militaire Saint Martin de Kaya, a souligné que s’ils ont tenu à célébrer cette messe, c’est pour s’acquitter du devoir qui incombe à tout chrétien vis-à-vis de Dieu : celui de rendre grâce. Malgré la situation évoquée ci-dessous, il fallait dire merci à Dieu qui, en dépit de la même situation, n’a cessé de combler son église, de grâces merveilleuses. Une manière aussi d’inviter les jeunes à se consacrer au Seigneur. Mais à ce propose, Mgr a exhorté les élus du jour à œuvrer pour qu’à leur jubilé d’argent sacerdotal et de vie religieuse, chacun présente au moins quatre jeunes à sa suite, pour servir le Seigneur.


Les élues du jour

Quant à eux, dans un seul et même discours, ils ont uni leur voix pour rendre grâce au Seigneur pour avoir porté son choix sur leurs modestes personnes ; sans oublier les personnes, tout état de vie confondu, qui les ont aidés à dire « oui » à l’appel de Dieu.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
 
 CONTACT

Diocèse de Kaya
BP : 169, Kaya
BURKINA FASO