Actualités

Formation des ambassadeurs de la paix

Le diocèse de Kaya a abrité, du 27 au 29 juillet 2021, une formation dite des ambassadeurs de la paix sur la prévention, la gestion des conflits et l’édification de la paix dans le cadre de l’Initiative Paix au Sahel au Burkina Faso. Un projet de la Commission Épiscopale Justice et Paix de la Conférence Épiscopale Burkina-Niger, financée par CRS.
Elle a concerné plus particulièrement les membres des différentes commissions paroissiales Justice et Paix du diocèse, auxquels se sont ajoutés d’autres personnes représentant les autres confessions religieuses : coutumiers, musulmans et protestants. Et c’est le Centre d’Accueil Missionnaire (CAM) Guy Brassard de Kaya qui en a servi de cadre.


Le présidium à l’ouverture de travaux

Durant trois jours, plusieurs modules portant sur des thématiques relatives à la paix, la prévention et la gestion des conflits et la cohésion sociale ont été dispensés par des formateurs expérimentés.
Cette formation se tient dans un contexte où les pays du Sahel (le Mali, le Niger et le Burkina Faso) connaissent depuis quelques années une crise marquée par des tensions communautaires exacerbées par les attaques de groupes
armés (terroristes). Une situation dont le corollaire est le déplacement de plusieurs milliers de personnes.
Malgré les efforts déployés par les différents États et les organisations internationales, le contexte des pays du Sahel, notamment le Burkina Faso, nous oblige à redoubler d’effort pour prévenir et atténuer les tensions surtout les violences quotidiennes dans les communautés.
Pour ce faire, il est important de former les hommes et femmes en gestion des conflits, cohésion sociale, en guérison des traumatismes et en édification de la paix dans les différentes communautés dans le cadre de l’Initiative Paix au Sahel. Ces ambassadeurs formés iront dans les différentes communes pour renforcer les capacités des communautés en cohésion sociale, en gestion des conflits et en édification de la paix.


Une vue des participants

Cette formation vise donc à doter les ambassadeurs pour la paix de moyens pour qu’ils puissent agir en tant qu’agents de changement pacifique à l’intérieur de leurs communautés. Soutenus par l’Initiative Paix au Sahel (SPI), ces ambassadeurs devront :
• Renforcer et soutenir les systèmes d’alerte précoce des conflits dans les diocèses en surveillant, en rendant compte et en faisant remonter les cas de conflits naissants dans les communautés et dont ils n’ont pas la capacité de gestion.
• Contribuer à favoriser et à renforcer le climat de paix entre les leaders locaux et les populations par la mise en œuvre de petits projets connecteurs (projets communautaires ne nécessitant pas beaucoup de moyens financiers mais qui contribuent à renforcer les relations entre les membres des différentes communautés).
Une formation qui a répondu aux attentes des participants qui, à son terme, n’ont pas manqué de le signifier aux formateurs. En outre, ils ont émis le souhait de pouvoir bénéficier d’autres formations de ce genre et aussi d’un appui et soutien auprès de la Commission Justice et Paix, pour mettre à profit des membres de leurs communautés et communes, ce qu’ils ont reçu. A l’issue de la formation, ils ont élaboré ensemble de petits projets de renforcement du climat de paix au sein des communautés et communes.

K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
 
 CONTACT

Diocèse de Kaya
BP : 169, Kaya
BURKINA FASO