Actualités

Assises pastorales et presbytérales d’évaluation

Pour l’évaluation de l’année pastorale 2020-2021, les fils et filles de l’Église-Famille de Dieu de Kaya se sont retrouvés au Centre d’Accueil Missionnaire (CAM) de Kaya, pour des assises, du mardi 25 au vendredi 28 mai 2021. Il s’est agi du père évêque, des prêtres et délégués des conseils pastoraux paroissiaux. La nouveauté de ces assises-bila réside dans la tenue du conseil pastoral en premier lieu, avant les assises presbytérales.
Ainsi, une célébration eucharistique a marqué le début des travaux du conseil pastoral diocésain et a été présidée par Mgr Théophile, père de la famille diocésaine. Ses premières paroles, à propos de cette nouvelle disposition, ont consisté à exhorté les participants à y entrer. L’esprit est de parvenir à une plus grande efficience et efficacité de la rencontre.


Le présidium durant le conseil pastoral diocésain

« Je dis merci à tout le monde, sans exception, pour les efforts consentis tout au long de cette année », a-t-il dit, comme pour signifier que c’est aussi l’objectif des assises et il est bien question de cela. En effet, c’est à Dieu que l’on rend d’abord grâce pour tout ce qui a été fait. On lui demande pour tout ce qui n’a pas pu être fait et on lui demande la force de pouvoir le faire à l’avenir.
Il faut dire que les travaux proprement dits ont connu trois principales étapes après la célébration eucharistique. D’abord les porte-parole ont fait le point des activités que les paroisses ont pu mener tout au long de l’année pastorale, selon le plan pastoral qui contenait au total seize (16) activités. Et dans l’ensemble, les paroisses ont réussi le pari en réalisant le maximum des activités programmées malgré la situation d’insécurité qui prévaut dans le diocèse. Ensuite le père économe a fait part aux participants des nouvelles dispositions concernant la vie économique du diocèse. Enfin Mgr a fait un bref aperçu de ses première sorties pastorales dans les paroisses déjà visitées (Dargo, Boulsa, Bokin, Mané, Yalgo et Tougouri, et aussi quelques institutions). Selon le père de la famille diocésaine, il a été bien accueilli par tout où il s’est rendu et il a pu toucher du doigt la réalité de la vie des agents pastoraux et des fidèles. En sommes, les tournées pastorales à mi- étape lui ont permis de se faire une idée générale de son diocèse et sans doute le reste lui permettra d’en avoir l’idée complète.


Les prêtres durant leurs travaux

Les assises presbytérales, qui ont suivi le conseil pastoral, a réuni exclusivement les prêtres autour de l’évêque, pour le reste des jours suivants. Les travaux ont essentiellement porté sur trois points : les nouvelles des équipes pastorales par vicariat forain et par institution, les rapports d’activités par commissions et enfin les questions pastorales. Il est heureux de remarquer encore que les équipes sacerdotales, aussi bien que les commissions se sont donnés pour la mission dans le contexte que l’on connait. Un motif de joie, mais aussi de plus d’engagement, pour un approfondissement de la foi. L’optimisme est donc permis quant à la poursuite d’une évangélisation en profondeur, de sorte que l’évangile devienne notre culture et notre culture l’évangile.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
 
 CONTACT

Diocèse de Kaya
BP : 169, Kaya
BURKINA FASO