Actualités

Pèlerinage diocésain de l’enfance

Du samedi 6 au dimanche 7 mars 2021, la paroisse cathédrale de Raya a abrité le pèlerinage diocésain des enfants du diocèse. En effet, ils ont été plus de six-cents (600) enfants, venus des 13 paroisses du diocèse, à avoir effectué ce déplacement de foi.
Depuis un certain, il est de coutume que suite à leurs parents qui vont en pèlerinage à Kaya en fin janvier, les enfants leur emboitent le pas. Et d’habitude, cela se passe au mois de mars qui correspond au temps de carême. Une sorte de marche de carême mêlée à un pèlerinage sur la colline mariale de Boulé.


Les enfants sont sortis nombreux

Tout comme ce qui fait aux différents pèlerinages diocésains, l’après-midi du samedi a été consacré à la célébration pénitentielle, suivie du sacrement de la réconciliation. Les enfants ont d’abord préparé leurs cœurs par la confession auprès de leurs différents aumôniers, pour les disposer à accueillir les grâces du pèlerinage. Celui-ci s’est poursuivi le lendemain dimanche 7 mars. Et très tôt le matin, les enfants ont marché de la cathédrale à la colline mariale. Une marche ponctuée d’animations, de prières et de chants, sous la direction des responsables des enfants, de leurs sœurs et catéchistes conseillers, et bien entendu de leurs aumôniers.


La messe a été présidée par Mgr Théophile NARE

Sur la colline, la grande messe du pèlerinage a été présidée par le père évêque, Mgr Théophile NARE, en présence donc des prêtres aumôniers. Une occasion offerte au père de la famille diocésaine de parler directement aux enfants, comme il le fit à l’égard de leurs parents, quelques jours plutôt. Ce qu’il a bien fait dans son homélie de circonstance où il leur a fait savoir, en substance, qu’ils sont, eux aussi, des missionnaires dans le monde, surtout auprès de leurs camarades. Et l’acte qu’ils sont posé en venant en pèlerinage à Kaya, non seulement en est une preuve concrète, mais encore les aidera à mieux accomplir cette mission. Car c’est auprès du Christ que tout missionnaire puise les forces pour sa mission. En outre, ils ont été exhortés à prendre conscience de leur place et de leur rôle au sein de la famille diocésaine. Ce n’est pas parce qu’ils sont des enfants qu’ils doivent se tenir à l’écart de la vie de la famille de Dieu. Ils doivent s’y engager pleinement.
Autant dire que les enfants ne sont pas venus à Kaya pour un temps de loisir ou pour mener une activité de plus. C’est dès maintenant qu’il faut cultiver en eux le sens de la mission, en éveiller l’esprit et l’entretenir jusqu’à maturité. Une invitation faite aussi aux parents à laisser venir au Christ et à l’Eglise leurs enfants. C’est ainsi qu’ensemble, on les éduquera à la vie dans toutes ses dimensions.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
 
 CONTACT

Diocèse de Kaya
BP : 169, Kaya
BURKINA FASO