Actualités

Assises pastorales de lancement

Du mardi 22 au vendredi 25 septembre 2020 se sont tenues les assises pastorales devant marquer le lancement de la nouvelle année pastorale 2020-2021 du diocèse de Kaya. C’est le Centre d’Accueil Missionnaire Père Guy BRASSARD (CAM) qui a servi de cadre. Ainsi, quatre (04) jours durant, le père évêque, les prêtres et les fidèles chrétiens se sont rencontrés pour organiser la nouvelle année pastorale, sous les couleurs du nouveau plan pastoral quinquennal.
Comme cela est dans les coutumes du diocèse, il est revenu d’abord aux prêtres d’ouvrir les travaux par une matinée de reprise spirituelle. Elle a consisté en une recollection animée par l’abbé Barthelemy OUEDRAOGO, vicaire à la paroisse Sainte Famille de Yalgo autour du thème : « Unis dans l’amour, annonçons Jésus-Christ ». Dans son enseignement, le prédicateur a rappelé…..Outre la causerie qui leur a été livrée, les prêtres ont poursuivi cette reprise spirituelle par la méditation, la confession, le chapelet et la messe. C’est à l’issue de ce ressourcement spirituel, que les travaux proprement dits ont commencé dans l’après-midi.


Les assises ont débuté d’abord avec les prêtres

Ainsi, le groupe des planificateurs du nouveau plan pastoral quinquennal a présenté à nouveau leur travail, pour permettre aux prêtres d’aller y travailler en groupes. En rappel, le diocèse de Kaya s’est doté d’un nouveau plan pastoral de cinq (05) ans, dans le but de mettre en œuvre les recommandations du synode. Le travail en carrefour des prêtres a consisté à proposer un thème à privilégier pour l’année dans la mise en application en œuvre du plan pastoral, désigner un groupe cible porteur du thème et proposer des dispositions pratiques pour le réveil des PCE.
Avant la poursuite des travaux de la deuxième journée (mercredi 23), Mgr a pris la parole pour saluer les prêtres. Contexte oblige, il a d’emblée évoqué la situation sécuritaire de notre diocèse, situation qui a profondément déstructuré notre diocèse. Mais en dépit de ce fait, Mgr pense que tout au long de l’année, il faut laisser nos cœurs déborder de joie et de gratitude. Et pour cause, « jusqu’ici on a été préservé du corona virus et pour cela on demande au Seigneur de continuer de nous sauver et de préserver ». Poursuivant son allocution d’ouverture, il a affirmé qu’il faut aux fils et filles du diocèse, avoir un esprit d’oraison, un esprit de courage et un esprit de solidarité.
Par esprit d’oraison, il faut entendre « demeurer dans la prière dans une attitude humble envers le Seigneur. Car sans la docilité à l’Esprit Saint, premier protagoniste de la mission, notre planification ne suffira pas à produire les résultats escomptés », a-t-il affirmé. Pour ce qui est de l’esprit de courage, il est nécessaire de le vivre « au plan personnel et communautaire, afin d’affronter cette année nouvelle sans nous laisser décontenancer et décourager par la situation ambiante de la crise sécuritaire ». Enfin, il nous faut cultiver un esprit de solidarité de façon assidue « en ayant soin de garder l’unité de notre diocèse, de notre presbyterium, de nos communautés chrétiennes et de nos groupes de travail dans une collaboration toujours franche et loyale ».
Le top départ ayant ainsi été donné, place à la poursuite des activités. Et selon le programme, les équipes ont été invitées, tour à tour, à donner leurs nouvelles. Il s’est agi d’un partage de la vie fraternelle qui se nourrit de l’écoute mutuelle. Et de ce fait il faut avoir la patience pour écouter l’autre jusqu’au bout. Ayant donc écouté les équipes jusqu’au bout, il ressort que dans l’ensemble, tout se passe bien dans les équipes sacerdotales et communautés chrétiennes, malgré la situation sécuritaire et la pandémie de la covid-19. Un motif d’action de grâce à Dieu, à qui il faut demander la grâce de préserver nos communautés chrétiennes des divisions et d’autres crises de ce genre pouvant mettre à mal la foi.


Vue des fidèles au conseil pastoral

Communication des réponses à quelques questions soulevées lors du presbyterium d’évaluation : c’est le point suivant qui a été abordé. En effet, lors dudit presbyterium d’évaluation, un questionnaire avait été soumis à la réflexion des prêtres. Un questionnaire aux multiples sujets ayant trait à la vie du diocèse et pour lesquels il va falloir faire des propositions. La synthèse a été faite par le secrétaire général du conseil presbytéral, l’abbé Emile SAWADOGO. Son exposé a été suivi par des questions d’éclaircissement, de compréhension et de débat. De sa communication il ressort que certaines solutions ont déjà été trouvées, d’autres sont en instance. Autrement dit, des réflexions sont en cours sur le reste des sujets.
La mise en commun des travaux en carrefours. Il s’est agi de recueillir les propositions sur le thème à privilégier pour l’année dans la mise en application en œuvre du plan pastoral, le groupe cible porteur du thème et les dispositions pratiques pour le réveil des PCE. Concernant les deux premiers points, unanimement, les différents groupes ont retenu le thème de l’économie et proposé le conseil des affaires économiques comme cible porteur du thème. Quant au point relatif à la situation des PCE, les rapports des groupes de travail ont révélé que les PCE sont en léthargie. C’est du moins le résultat du diagnostic qui a été fait. Ainsi, pour leur relance, des propositions ont été faites par les prêtres, dans l’attente de celles des fidèles. Les travaux se sont poursuivis par la mise à jour des commissions et aumôneries, le calendrier diocésain comptant pour l’année pastorale 2020-2021, et enfin par des interventions diverses qui ont clos les activités du presbyterium.


Mgr durant les travaux

Le lendemain, dernier jour des assises, s’est tenu le conseil pastoral diocésain. Les prêtres ont été rejoints à leur tour par les délégations paroissiales composées des premiers responsables des différents conseils des laïcs. Comme cela se fait habituellement, l’on a d’abord souhaité la bienvenue aux différents agents pastoraux qui rejoignent nouvellement le diocèse pour la mission. Après quoi, les travaux des prêtres sur les différents sujets ont été présentés aux fidèles. Leurs réflexions sur les mêmes sujets ont également été écoutées pour une synthèse finale. C’est ainsi que les sujets relatifs au nouveau plan pastoral, à la redynamisation des PCE, au découpage du diocèse en zones pastorales, à la possibilité de jumelage entre paroisses ont été abordés, dans une ambiance d’échanges fort enrichissants.
Mgr prendra la parole en fin des travaux, pour remercier les uns et les autres pour les différents services rendus, dans la discrétion. Il n’a pas manqué d’exhorter les membres des délégations paroissiales, de concert avec les prêtres, à la persévérance dans la solidarité, à la mise en valeur de nos richesses par le moyen de la solidarité, à la modestie et à la charité dans la gestion des biens communautaires, à la prudence et à la gestion de nos communications et de nos multiples plateformes des différents groupes, au culte de la lumière qui commence par l’information.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
 
 CONTACT

Diocèse de Kaya
BP : 169, Kaya
BURKINA FASO