Actualités

Messe de rentrée au Petit Séminaire Saint Cyprien de Kaya

Comme cela fait maintenant partie de ses habitudes, le Petit Séminaire Saint Cyprien de Kaya a célébré cumulativement sa messe d’entrée et sa fête patronale le dimanche 13 septembre 2020. L’élément nouveau de cet événement fut l’au revoir fait à Monsieur l’abbé Hyacinthe NIKIEMA qui y a séjourné 12 ans durant, dont 1 an comme professeur et 11 ans comme directeur. Dans le même sillage, l’on a dit au revoir au grand séminariste stagiaire, l’abbé Laurent SAWADOGO. Il faut noter que l’établissement frère du Petit Séminaire Saint Cyprien, à savoir le lycée Saint Corneille de Kaya, a été associé aussi à la fête. La messe, présidée par le père évêque, a vu la présence de toute la communauté de la maison, de parents des séminaristes et de quelques prêtres.


Les séminaristes ont bien chanté comme d’habitude

« L’une des vertus que je retiens de Saint Cyprien est son sens de l’unité : unité au sein de nos communautés, unité de l’Église universelle », a dit Mgr dans son homélie de circonstance, invitant toute la communauté du séminaire, à œuvrer pour préserver l’unité en son sein. Au passage, il a émis le souhait que cette nouvelle année soit une année d’unité, dont le toit est le pardon. Cette unité dont le saint protecteur de la maison, c’est-à-dire Saint Cyprien a été le chantre, est indispensable pour que le séminaire puisse répondre pleinement à sa vocation. Du reste, c’est un signe de la présence du Christ dans son Église et de l’authenticité du message que ses disciples annoncent.


Mgr Théophile durant son sermon

Après 12 ans de présence et de service au Petit Séminaire Saint Cyprien de Kaya, Monsieur l’abbé Hyacinthe NIKIEMA est appelé pour une autre mission. Pour l’abbé Émile SAWADOGO qui le remplace, « l’abbé Hyacinthe a fait œuvre utile durant son séjour à Saint Cyprien et nous lui disons merci pour cela. Il a surtout fait un grand effort, dans le sens de l’unité au sein de l’équipe et de la maison. Nous voyons qu’il est fatigué et maintenant, c’est bien qu’il ait un bon temps de repos, afin de pouvoir poursuivre la mission ailleurs. ». Quant à l’abbé Hyacinthe NIKIEMA, « je quitte Saint Cyprien avec tristesse, parce que j’ai passé un bon moment avec mes confrères. Malgré tout je dois les quitter pour une autre mission sous d’autres cieux avec le sentiment d’avoir fait ce que j’ai pu faire avec amour. Je quitte aussi avec de bons souvenirs ». Durant son séjour et selon ses propres dires, l’abbé Hyacinthe s’est appliqué pour l’unité au sein des formateurs et de toute la maison, condition sine qua non pour un bon accomplissement de la mission à eux confiée. Outre l’effort pour l’unité, il s’est aussi investi pour que le petit séminaire parvienne à une autonomie financière. On peut dire que désormais c’est chose faite, puis qu’un établissement frère, à savoir le lycée Saint Corneille, a été fondé pour cela. Et pour l’instant, il constitue une bouffée d’oxygène pour le petit séminaire.
Bonne année scolaire au PSSC de Kaya et au Lycée Saint Corneille de Kaya.


L’abbé Hyacinthe repart avec un bon souvenir

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
 
 CONTACT

Diocèse de Kaya
BP : 169, Kaya
BURKINA FASO