Actualités

Clôture de l’année pastorale

Lancée au Centre d’Accueil Guy BRASSARD de Kaya du 24 au 27 septembre 2019, l’année pastorale 2019-2020 a été clôturée, à travers des assises presbytérale et pastorale tenues toujours au Centre d’Accueil Guy BRASSARD de Kaya, du 7 au 8 juillet 2020. Conformément aux usages, les prêtres se sont d’abord retrouvés autour du père évêque, pour l’évaluation de l’année pastorale, suivant un schéma préétabli.
« Voici un temps que Dieu notre Père nous accorde pour voir ce que fut notre vie au cours de l’année pastorale », a dit Mgr. Théophile NARE, dans son mot d’ouverture des travaux. Et poursuivant son discours, il dira que ce n’est « pas comme une activité de plus, mais comme une activité qui est le point d’orgue de nos rendez-vous communautaires, destiné à nous rendre forts pour avancer les uns avec les autres, les uns par les autres ». Situation contextuelle oblige, il a évoqué la question de l’insécurité, aggravée par de la maladie à coronavirus qui, pour lui, sont « des tremplins pour des propositions, des suggestions et des décisions pour progresser » dans la pastorale.

Les prêtres durant l’eucharistie

Ce fut suite à ce discours par lequel le père de la famille a lancé les travaux, que la parole fut donnée à l’abbé Paul LALLOGO, pour la première activité. Elle a consisté en une présentation du nouveau plan pastoral (2020-2025), élaboré par un groupe de planificateurs. Comme l’a dit le présentateur, l’objectif visé par le plan est « d’opérationnaliser le synode ». Ce qui a été demandé par les planificateurs est de faire l’économie de leur travail aux prêtres, afin de recueillir leurs suggestions et propositions sur la pertinence des activités du plan et les priorités du diocèse. En somme, il s’est agi de finaliser le nouveau plan pastoral quinquennal. Ce qui a été fait suite audit exposé.
L’acte deux des travaux a consisté à l’audition des rapports d’activités des paroisses, réalisées sur la base des activités du plan pastoral de l’année pastorale finissant et dont le thème, faut-il le rappeler, est le suivant : « Famille chrétienne, fidèle à ta foi, sois ferment pour un monde de justice et de paix. » De ce qui est ressorti des rapports, l’essentiel des activités a été fait. L’unique bémol reste, bien sûr, l’insécurité et la Covid 19, qui ont profondément marqué la vie pastorale partout.
Le conseil pastoral, qui s’est tenu le lendemain, a rassemblé les délégations paroissiales. Il a vu également la restitution des activités du nouveau plan pastoral aux fidèles. Et comme les pasteurs la veille, les fidèles ont, à leur tour, fait l’économie des activités qu’ils ont pu mener tout au long de l’année. Eux aussi ont relevé comme principales difficultés, l’insécurité et le coronavirus.


Une vue des fidèles

Une situation commune que partagent toutes les communautés chrétiennes. Aussi proposition a été faite par tous les participants, de l’intégrer dans le nouveau plan pastoral quinquennal. De fait, la situation sécuritaire surtout qui prévaut actuellement dans le diocèse de Kaya a beaucoup changé la donne, à tel point qu’on ne peut pas penser à une pastorale en dehors de ce contexte-là. Bien plus, c’est l’annonce même de la Bonne Nouvelle qui doit être faite maintenant dans ce contexte.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
 
 CONTACT

Diocèse de Kaya
BP : 169, Kaya
BURKINA FASO