Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Presbyterium et conseil pastoral de fin d’année

Du 4 au 6 juin 2019, l’église-famille de Kaya a procédé au bilan des activités de l’année pastorale finissant. Cela a commencé d’abord par et avec le presbyterium qui s’est tenu du 4 au 5 juin 2019, dans la salle des réunions de la Fraternité à Kaya.
En effet, durant deux jours, les prêtres se sont retrouvés autour du père évêque, pour la traditionnelle évaluation des activités pastorales de l’année finissant. Ainsi, dès l’entame de la rencontre, Mgr. Théophile NARE en a donné l’esprit et l’objectif : « On n’est pas là pour faire quelque chose, mai pour être quelque chose : la fraternité », a-t-il dit avant de poursuivre en ces termes : « le bilan des activités de fin d’année que nous faisons consiste à les évaluer pour voir si nous avons travaillé de manière loyale et inlassable pour la construction du Royaume de Dieu à travers ce qui nous a été confié ».

Présidium des travaux

C’est alors que commencèrent les travaux avec la lecture et l’amendement du Procès-verbal du précédent presbyterium (2 avril 2019). Après quoi, la parole fut donnée aux paroisses et institutions, pour donner leurs nouvelles. A ces nouvelles s’ajoutèrent les statistiques en ce qui concerne surtout les sacrements récemment organisés (Pâques et sacrements des enfants). De tout cela, ce qui peut être retenu se résume en deux points essentiels : le contexte sécuritaire du diocèse marqué par les attaques terroristes dont le pic a été l’assassinat, à Dablo, de l’abbé Siméon YAMPA et ses compagnons d’une part et, de l’autre, l’augmentation en nombre du peuple de Dieu qui est à Kaya, au regard des statistiques des paroisses. Ce qui a amené le père évêque à exhorter les prêtres à poursuivre leur mission avec courage et foi.
Outre ces informations, les prêtres ont eu droit à une communication faite par l’abbé Alexis, sur les activités du jubilé. Laite communications a essentiellement consisté à faire le point sur ce qui a été dans le cadre du jubilé des 50 ans du diocèse, depuis son ouverture les 3 et 4 novembre 2019, jusqu’à cette date-là. Une satisfaction ce d’autant que beaucoup d’activités inscrites ont été menées, comme les jubilés délocalisés. Au nombre de 7 au total, quatre ont déjà été célébrés et il en reste trois : le jubilé des enfants et ceux des jeunes et du sacerdoce. Un rapport financier a également été fait aux prêtres.

Photo de famille du conseil pastoral

Ce sont ces informations qui ont été données aux membres du conseil pastoral diocésain, qui s’est tenu le jeudi 6 juin, au Centre d’Accueil Missionnaire Guy BRASSARD de Kaya. Le cadre a permis aux fidèles laïcs de s’imprégner de ce qui a été fait dans les paroisses et institutions du diocèse et de participer également aux échanges. Ainsi, ils ont proposé, par exemple, de perpétuer la mémoire des martyrs de Dablo et d’organiser le jubilé des personnes âgées. Des propositions qui ont eu l’assentiment de l’assemblée et sur lesquelles des réflexions vont être menées.
La parole a été donnée au père évêque, pour clôturer les activités du conseil pastoral. Il a d’abord témoigné sa gratitude aux fidèles membres du conseil pastoral diocésain. « Merci pour l’engagement dans l’animation et la conduite des Communautés Chrétiennes. Occupez votre place et jouez votre rôle dans la vie de l’église. Merci pour l’entretien des prêtres. Je compte sur vous pour la prise en charge des prêtres. Ne pas laissez la haine remplir nos cœurs ; ayez courage de tenir et de vivre votre foi face à la psychose semée par les terroristes » : tels ont été ses propos. Pour conclure, il a partagé avec les fidèles, les difficultés du diocèse à résoudre après le jubilé. Ce sont : la question de l’’auto-prise en charge ; le problème du mariage-forcé et concubinage dans lequel vivent beaucoup de jeunes couples chrétiens ; les funérailles chrétiennes ; le problème d’alphabétisation ; la redynamisation des Petites Communautés Ecclésiales.
Il a fini en exhortant les fidèles à s’impliquer davantage dans la vie des communautés chrétiennes. « On est dans le jubilé : ouvrons nos cœurs pour en recevoir les nombreuses grâces ». Pour cela il faut libérer son cœur, pardonner, se réconcilier.

Abbé K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.