Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Fête paroissiale de Yalgo

La paroisse Sainte Famille de Yalgo a été en fête du 29 au 30 décembre 2018. En effet, à l’occasion de la fête de la Sainte Famille de Nazareth célébrée dans et par l’Église universelle ce dimanche 30 décembre, les agents pastoraux ainsi que les fidèles chrétiens de Yalgo ont célébré leur fête patronale. En effet, ladite paroisse est sous la protection de la Sainte Famille de Nazareth constituée de Joseph, de Marie et de Jésus.
D’autres événements ont été associés à cette fête à savoir : le pèlerinage paroissial ainsi que la célébration de la journée de la réconciliation et du pardon. Un motif pour les fidèles de l’ensemble de la paroisse, de faire massivement le déplacement. Il y en a même qui ont marché depuis leurs villages situés à plus de trente (30) kilomètres pour rallier Yalgo.

Mgr. Kaboré a présidé la messe

Il faut dire que tout cela a été soigneusement préparé à l’avance par toute la communauté paroissiale, qui entend faire de cette fête paroissiale un tremplin pour effectuer un grand pas dans le vécu quotidien de sa foi. Un acte posé dans le sens du jubilé des 50 ans de notre diocèse, placé sous le signe de l’action de grâce, de la réconciliation et du pardon. Ainsi, des prières ont été organisées, des causeries animées, le tout couronné par la tenue d’une veillée de prière dans la nouvelle église paroissiale, la veille même de la fête. Cette veillée, organisée et animée entièrement par le renouveau charismatique de la paroisse, a eu comme menu principal des prières, des louanges, des chants et une causerie sur le pardon, animée par l’abbé Raphaël ZOUNGRANA, vicaire dans la paroisse de Boulsa.

L’assemblée écoutant attentivement Mgr.

« Le pardon est nécessaire, voire une obligation pour un baptisé qui se veut vrai disciple de Jésus », dira en substance l’abbé Raphaël pour qui « le vécu du pardon dans les familles est encore plus qu’une exigence, pour voir grandir l’amour. De ce fait, tous les membres de la famille sont invités à cultiver des habitudes de pardon ». Les enfants n’en sont pas en reste. « Les parents doivent éduquer les enfants au pardon, afin qu’ils croissent avec les habitudes du pardon », suggère l’abbé Raphaël.
La célébration de la grande messe a été présidée par Mgr. Thomas KABORE, évêque émérite qui, dans son homélie de circonstance, a invité l’assemblée, surtout les familles, à « imiter en tout la Sante Famille de Nazareth ». Une famille semblable à bien des égards à nos familles humaines. Ce qui vaut à dire que « vivre comme la Sainte Famille de Nazareth n’est pas impossible. C’est même possible et c’est pour cela qu’elle nous est donnée en exemple », dira Mgr. KABORE.

L’assemblée a laissé éclater sa joie

La fête s’est prolongée toute la journée. En effet, au sortir de la messe, une grande animation s’est tenue devant la nouvelle église qui a abrité la célébration, malgré les travaux de construction en cours. Pour le curé, l’abbé Silvère NABLOUM, « cette situation est symbolique et veut dire que la communauté paroissiale de Yalgo, qui est une nouvelle paroisse, est en construction et donc, est appelée à se parfaire au fil du temps ». D’où l’initiative de la célébration de la journée de la réconciliation et du pardon, dont la communauté paroissiale à besoin.

Abbé K. Alexis OURDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.