Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Célébration de Noël à Kaya

« L’instant pour lequel nous nous sommes préparés pendant quatre semaines est arrivé aujourd’hui : c’est Noël que nous célébrons chaque année. Et Noël ne passe pas, il est pour aujourd’hui et pour demain, car pour Dieu, hier, aujourd’hui et demain constituent un seul et même jour ». Ces paroles ont été prononcées par l’évêque émérite de Kaya, son excellence Mgr. Thomas KABORE dans son homélie de la nuit de Noël, célébrée dans la cathédrale de Kaya.
Des paroles qui plantent le décor de la fête de Noël que les fidèles chrétiens de Kaya, à l’instar des autres du reste du monde, ont célébrée dans la foi et la ferveur. Ainsi, circonstance oblige, les lieux ont été pris d’assaut par beaucoup de fidèles venus accueillir l’Enfant-Jésus, né pour le salut de l’humanité. A travers chants, danses, lecture et méditation des textes liturgiques expressément choisis pour la circonstance, ils ont célébré la naissance de Jésus.

Mgr. Thomas durant son homélie

Et poursuivant son homélie, Mgr. KABORE dira ceci à propos justement de cet instant solennel : « Une grande lumière a jailli pour chasser les ténèbres. Cette lumière c’est Noël. Noël est la fête de la lumière qui vient nous libérer des ténèbres du péché et de la mort. De même Noël c’est la paix, du moment où les armes de guerre seront livrées aux flammes. Voilà pourquoi ce qui s’est fait pendant Noël est un grand événement. Depuis la création du monde jusqu’à ce jour, c’est le plus grand événement qui ait lieu, Dieu qui vient, qui se révèle, qui se montre aux hommes ». Ceci implique que les hommes, à leur tour, adoptent l’attitude qui sied, pour la paix dans le monde. De fait, cette paix qu’apporte l’Enfant de Bethléem, tout en étant un don de Dieu, est l’œuvre des hommes invités à la construire. Et alors, si l’on a prié pour la paix dans notre pays, l’on a également appelé tous et chacun pour un engagement en faveur de la paix.

Noël a été célébré dans la ferveur

Une autre dimension de Noël, expliquée par Mgr. Thomas est son aspect foi, sans la foi, Noël ne peut pas vécu dans toutes ses dimensions. Pour lui donc, « La foi nous montre que cet enfant qui est vraiment Dieu. Il est né comme les hommes pour leur montrer que cette naissance fait qu’ils sont nés avec Dieu pour devenir enfants de Dieu. Voici le grand don que nous recevons de Dieu à travers cette fête de Noël ». Il s’en suit, ainsi que l’a dit le célébrant principal, que nous devons ouvrir nos cœurs à ce don apporté par Jésus. Ce qui vaut à dire qu’au fond, Noël est une fête qui engage, suscite à l’action et pousse à adopter une vie, celle des enfants de Dieu.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.