Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Jubilé des femmes catholiques de Kaya à Barssalogho

Du 7 au 9 décembre 2018, la paroisse Saint Joseph de Barssalogho a abrité le jubilé des femmes catholiques du diocèse de Kaya. L’événement entrait dans le cadre de la célébration du jubilé des 50 ans du diocèse, ouvert les 3 et 4 novembre derniers à Kaya. Durant trois jours, plus de trois-cents femmes catholiques, venues de toutes les paroisses du diocèse, se sont retrouvés à Barssalogho, pour un échange fraternel entre elles autour du thème suivant : « Comme Marie, femme catholique, sois promotrice de la vie dans ton milieu de vie ».

L’un des conférenciers, M. Seydou OUEDRAOGO, substitut du procureur

En effet, dès la première rencontre du Comité d’organisation dudit jubilé, l’idée a été trouvée de célébrer des jubilés délocalisés dans certaines paroisses du diocèse autour de mouvements ciblés dont le jubilé des femmes. L’objectif principal visé à travers le jubilé délocalisé des femmes est double. D’une part il s’agit de redynamiser le groupe des femmes catholiques du diocèse et intégrer davantage l’ensemble des fils et filles du diocèse dans la célébration de l’événement d’autre part.
De façon spécifique, il s’est agi de :
 Mettre en route les recommandations du synode au sujet de la condition de la femme ;
 Poursuivre la contribution du diocèse dans la lutte pour la promotion de la femme ;
 Éveiller et interpeller la conscience des populations sur l’exclusion sociale des femmes ;
 Impliquer les femmes dans la lutte engagée pour leur promotion.

Les femmes à l’écoute des conférences

De ce fait, deux panels ont été organisés au cours desquels des conférences ont été animées par les membres de la Commission diocésaine Justice et Paix, la Direction Régionale des Droits Humains et de la Promotion Civique, l’Action Sociale et le Tribunal de Grande Instance de Kaya. Pendant une demie heure, chaque conférencier a fait une communication sur les thèmes de l’exclusion sociale dont les femmes sont victimes en rapport avec le phénomène de la sorcellerie et les violences faites aux femmes comme la pratique du mariage forcé, une pratique qui a encore la peau dure dans cette partie du diocèse. Dans une deuxième phase, un temps a été accordé aux participantes pour des questions. Outre les deux panels, une autre communication a été faite par la sœur Adeline OUEDRAOGO, sur la contribution du diocèse de Kaya à la lutte pour la promotion de la femme, durant les 50 ans d’existence.

Les femmes ont exposé leur savoir-faire

Un événement qui a réussi à tous les niveaux, non seulement au regard de l’organisation et de la grande participation, mais aussi de l’appréciation des femmes. « Ce jubilé qui nous a été consacré nous a fait du bien à bien des égards. Il nous permettra, grâce à la lumière que nous avons reçue dans les causeries, de prendre notre place et de jouer notre rôle dans nos familles, dans l’église et dans le monde », a confié une des participantes. Un objectif poursuivi par ce jubilé.
D’autres activités ont été organisés en marge, pour mettre en valeur les talents des femmes. Des associations et groupements féminins ont fait une exposition-vente de produits locaux transformés. Un concours d’art culinaire a été également organisé entre les délégations paroissiales, et a été remporté par les femmes de la paroisse cathédrale de Kaya. À cela il faut ajouter une soirée culturelle et une grande kermesse.
Le prochain jubilé délocalisé se tiendra du 4 au 6 janvier 2019 à Boulsa et concernera les familles. Y sont attendus plus de soixante (60) couples des paroisses du diocèse.

Abbé K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.